Guide: Faire passer un entretien aux US: Les erreurs à éviter

Axelia Partners' Guides
Embaucher un employé n’est jamais un processus rapide, facile et sans risques. Le recrutement aux États-Unis peut être cependant particulièrement stressant pour les employeurs français ou européens, car les lois américaines du travail sont nettement plus strictes que dans la plupart des pays européens. Il est donc essentiel de comprendre les écueils juridiques de l’entretien et de dépister dans quelle mesure le candidat est intéressé par votre offre. Les experts en recrutement d’Axelia Partners ont dressé une liste de questions que vous ne devez jamais poser lors d’un entretien d’embauche aux États-Unis, et celles qui peuvent vous aider à découvrir les véritables motivations d’un candidat.

Questions à ne jamais poser lors d’un entretien d’embauche

Toutes les personnes impliquées dans le processus de recrutement doivent savoir qu’il y a des questions à ne jamais poser pendant un entretien d’embauche. Ces questions illégales peuvent avoir des conséquences juridiques importantes.
Il est illégal d’interroger un candidat sur:

  • Son âge
  • Son sexe
  • Son état civil
  • Une éventuelle grossesse ou projet d’avoir des enfants
  • Son état de santé
  • Son orientation sexuelle
  • Ou toute considération personnelle qui pourrait biaiser votre évaluation du candidat

De plus, dans le Massachusetts, il est désormais illégal de demander aux candidats leur salaire actuel et passé, ou de demander cette information à leurs employeurs actuels ou passés – sauf si une offre a déjà été faite au candidat et que celui-ci vous a officiellement autorisé à vous informer.

Si vous posez de telles questions et refusez ensuite le candidat, vous vous exposez fortement à une action en justice pour discrimination et aux lourdes conséquences financières qui vont avec et risquez d’attirer l’attention de la Commission pour l’égalité des chances en matière d’emploi du ministère de la Justice.

Dix questions en entretien qui doivent vous alerter

1. Comment était votre trajet? Votre temps de déplacement sera-t-il acceptable pendant les heures de pointe?
La distance à laquelle les gens sont disposés à faire la navette varie énormément. Quelques personnes sont prêtes à voyager plus d’une heure, tandis que d’autres pensent que 30 minutes, c’est trop long. Cependant, la durée du trajet est une des principales raisons de démission. Par conséquent, sachez que les candidats qui parcourent de longues distances peuvent à long terme se lasser.

2. Quels sont vos loisirs?
C’est une bonne question pour savoir si un candidat peut se passionner par quelque chose.

3. Que savez-vous de notre entreprise?
Vous supposez sans doute que tout le monde a recherché le nom de votre société dans Google. Si ce n’est pas le cas, vous ne voudrez probablement pas poursuivre. Comme question de suivi, vous pouvez demander: que voudriez-vous savoir d’autre? Y a-t-il quelque chose à notre propos que vous aimez vraiment, ou quelque chose qui vous donne à penser ?

4. Où vous voyez-vous dans deux ans? Dans cinq ans?
Vous aurez une idée de leur ambition et / ou de leur réalisme.

5. Parlez-moi d’une période récente où vous avez eu un désaccord important avec votre supérieur hiérarchique direct.
Pour sonder sur les compétences (ou les défauts) en situation de résolution de conflit. Vous verrez si le candidat devient trop émotif ou trop excité pour décrire le conflit. Les questions peuvent être: comment cela a-t-il été résolu? Retrospectivement,maintenant que vous avez du recul, qui avait raison?

6. Parlez-moi d’un succès dont vous êtes vraiment fier.
La gestion des échecs est clé. La gestion du succès aussi. Vous aurez une idée de la façon dont le candidat envisage la réussite et comment sa vision s’aligne sur votre culture d’entreprise. Les questions de suivi peuvent être : selon vous, quels sont les éléments qui ont conduit au succès? Était-ce un effort d’équipe? Auriez-vous pu le faire seul?

7. Parlez-moi de la dernière fois où vous avez commis une erreur importante. Qu’avez-vous appris de cette expérience?
Tout le monde a commis des erreurs. Si le candidat dit qu’il n’en voit pas, réfléchissez-y à deux fois avant de l’embaucher.

8. Pourquoi voulez-vous travailler ici?
Si le candidat répond « pour gagner un meilleur salaire », vous ne voudrez probablement pas de lui.

9. Si nous parlons à votre dernier manager que pensez-vous qu’il dirait de vous?
Les questions de suivi peuvent être: quelles qualités citerait-il ? Quelles lacunes signalerait-il?

10. Où avez-vous postulé et où avez-vous passé la première étape?
Il est essentiel de savoir dans quelle mesure le candidat est activement à la recherche d’un emploi, avec qui vous êtes en concurrence, et dans quelle mesure il attache de l’importance à votre offre. Les questions de suivi peuvent être: comment nous comparons-nous? Comment considérez-vous cette opportunité? Où en sommes-nous sur une échelle de 1 à 10? Que faudrait-il pour que nous soyons un 10?
 

Lisez également: 10 bonnes pratiques pour mener un entretien d’embauche

 

[/cherry_row]

nos services

1

Comptabilité >>>

2

Information financière >>>

3

Gestion de paye >>>

4

Fiscalité >>>

5

Implantation >>>

6

Salaires et avantages >>>

7

Recherche de talents >>>

8

Aide aux transactions >>>

9

Soutien à l’expatriation >>>